samedi 29 décembre 2012

Aujourd'hui, je vieillis...

Une année de plus et hop, ce qui me fais vieillir, donc je vieillis!!! Ah, ces crocodiles...et ces machines du Gothard...


vendredi 28 décembre 2012

Intschi, les caténaires-04

Bon alors, si les portiques, c’était déjà pas facile à faire, poser la caténaire c’est juste un truc de cinglé !  Pfff… courage, je vais y arriver…

mardi 25 décembre 2012

Intschi, les caténaires-03



Démarrage des vacances en douceur avec le plus beau des hobby :-)
Peinture « rouille » sur les portiques et pause de ceux-ci, au fil à plomb, sur le module.

Sympa :-)




dimanche 23 décembre 2012

samedi 22 décembre 2012

Est-ce que cette locomotive roulera au Gothard???

rare...vendue au VHB, jamais retrouvée dans le commerce...à voir!


jeudi 20 décembre 2012

Un peu de double voie au Ceneri il y a 90 ans

L’histoire ferroviaire du jour va faire plaisir à notre ami Francis: son segment de notre projet de reproduction d’éléments de la ligne du Gothard à l’échelle N se situe juste là où s’arrête l’événement ferroviaire du jour. Il y a 90 ans aujourd’hui, le 20 décembre 1922, les CFF mettaient en effet en service la double voie de Giubiasco à Al Sasso sur la rampe nord du Monte Ceneri.


Al Sasso est un lieu dit près des 2 viaducs Piantorino I et II. Celui que l’on voit au premier plan sur le modèle de Francis est le deuxième. La voie d’origine passait sur celui que l’on voit en arrière plan. Un viaduc un peu plus long, mais un tunnel plus court.

Lors de la construction de la deuxième voie, on a choisi un tracé plus direct, mais il faudra attendre 1934 pour que la suite entre Al Sasso et Rivera Bironico soit à son tour mis en double voie.



dimanche 16 décembre 2012

Intschi, les caténaires-02

Pour ce week-end, vue le temps pourri, je m'étais fixé un objectif ambitieux.
Terminer les 12 portiques caténaires et pouvoir en mettre quelques un sur le module d'Intschi-2 pour voir si tous ces efforts servaient à quelque chose...

Les deux modèles que j'ai construit:
Certes, ils ont bien existé, mais pas tout à fait sous cette forme, au Gotthard...
Oui, mais quand on les regarde à 1 mètre, ça donne quoi...
Je confirme aussi les précédentes mesures que Christophe à réalisé avec ses portiques. Il faut bien environ une heure par portique pour les construire.

Évidement, j'en ai mis quelques un sur le module pour voir :-)


Bon, ça c'est fait. Mission accompli. Les 12 portiques sont prêt pour la peinture.
Gaaazzz ;-)



jeudi 13 décembre 2012

Intschi, les caténaires-01

Bon, ben, merci Christophe pour m'avoir transmis le virus du portique caténaire à faire soi-même. Cette fois c'est officiel, nous sommes complètement cinglé ;-)

Après un premier essai, hier soir, voilà ce que ça donne pour ce soir.
Il manque encore les isolateurs pour la ligne du dessus, mais ça démarre pas mal :-)

mercredi 12 décembre 2012

Mais le Gothard, cela avance quand même!!!

Voici quelques images du pont du rohrbach, et d'une Ae 6/6 vieillie pour y rouler...





Inauguration virtuelle

Michel Jeannet, ami de Francis, a inauguré de façon virtuelle, et à l'occasion de son anniversaire(60 balais), le circuit du Gothard!!! Vue des alpes, ce midi, à 12h12, et avec le soleil!!! Merci Michel de ton aide et de ton soutien à notre cause.





mardi 11 décembre 2012

mercredi 5 décembre 2012

Un jour un poteau - troisième partie

Paire de mats de ligne de contact. A gauche intérieur et à droite extérieur du virage:



dimanche 25 novembre 2012

vendredi 23 novembre 2012



Nous avons marché(sur la lune), sur le pont du Rohrbach! Dommage que j'ai décidé de construire l'ancien pont, en acier, car celui-ci est bien aussi...Francis

lundi 12 novembre 2012

Un jour un poteau...

A ce rythme, il va encore me falloir du temps!!!
Ce portique (auquel il manque encore les supports des câbles porteurs) viendra sur le viaduc de Pianotondo. A comparer avec la photo de mon article du 6 juin 2011.

vendredi 9 novembre 2012

Il a perdu son bleu...

Mon segment Moesa a perdu sa belle couleur bleue du polystyrène extrudé, recouvert d'un kilo de mastic en poudre.

Une fois sec, il y aura un peu de gravure :-) Ben oui, vous n'imaginiez quand même pas que j'allais faire un segment sans rochers!!!

jeudi 8 novembre 2012

Ahhh... les couleurs de l'automne...

Bon, pas facile, mais c'est pas si mal :-)

Je sais plus, à combien d'arbre j'en suis, mais un paquet quand même ;-)
Je vais attaquer la décoration de la gorge et ça promet d'être intéressant :-)
Manque vraiment un beau fond pour que ça ait vraiment de la gueule!

jeudi 25 octobre 2012

Aujourd'hui, c'est mon anniversaire :-)
Et ma petit femme m'a fait un fameux cadeau.
Mais ce que j'ai découvert, c'est que l'équipe des 4 saisons était aussi dans le coup...
Ahhh les coquins !!!

Merci à Françis pour avoir trouvé la rame et merci à Philipp pour l'avoir digitalisé.

ça me touche beaucoup :-)

Allez hop, une petit photo dans un automne en construction ;-)













mercredi 24 octobre 2012

La patine en vidéo

Pour compléter mon article sur la patine d'un wagon de marchandise, voici une petite vidéo qui montre comment je pratique:


mardi 23 octobre 2012

Les 3 mousquetaires


Les trois mousquetaires étaient 4... mais des 4 saisons nous n'étions que 3 ce samedi 20 octobre pour une journée de travail et de plaisir modélistique chez Philipp que je profite de remercier, ainsi que son épouse pour le sympatique accueil et le bon dîner.

Nous n'avons pas que bu, mais avons aussi un peu travaillé à notre projet:

lundi 15 octobre 2012

Patine d'un wagon couvert

En me basant sur une technique vue à la 15ème convention US, je vous propose une petite illustration de la patine d'un wagon de marchandise. Il s'agit d'un wagon à toit pointu de la FS produit par MW models. Cette technique utilise des pigments en poudre ou des pastels secs dont on aura gratté un peu de matière.


Pour commencer, il faut étaler sur la surface du pigment en poudre dilué avec un mélange de d'alcool et d'eau (avec une toute petite goutte de produit vaisselle pour améliorer la dilution des deux liquides). On peut aussi utiliser un diluant à base d'alccol comme par exemple celui de Tamiya. Veiller dans ce cas à prendre un diluant qui n'attaque pas le plastique des modèles (faire un essai le cas échéant) et qui ne soit pas brillant.

Pour les parois du wagon, j'utilise de l'ocre jaune ou de l'ocre d'olive foncée et du rouge anglais pour les bas de caisse. Pour un wagon avec une caisse plus claire, je prendrais par exemple du brun Van Dyck ou de la terre d'ombre brûlée. D'autres nuances sont bien sûr aussi possibles.


J'ai aussi utilisé le brun van Dyck pour le toit. Une fois cette couche sèche, il faut la brosser énergiquement avec un pinceau-brosse dur (en soie de porc par exemple). Ceci élimine la couche principale et ne laisse apparaître les pigments que dans les bordures des reliefs. Par contre, la surface a ainsi perdu son aspect brillant d'origine.

Après cette opération, il est possible de rajouter localement au pinceau quelques touches de pigments pour augmenter localement la patine ou mettre en exergue une zone particulièrement usée. On peut ici utiliser un pigment à peine plus sombre que le précédent. La couche précédente servant d'accroche, il n'est en principe pas nécessaire d'utiliser ensuite de fixatif.

La photo ci-dessous montre un wagon patiné en comparaison avec un autre qui ne l'est pas encore:

Une remarque encore: le maître mot dans la patine, est "parcimonie". Il n'est pas nécessaire que tous les wagons aient l'air d'être sur le point de passer chez le ferrailleur. Une patine légère suffit à ce que l'on perçoive que le train n'est pas neuf sorti de la boîte.

Et pour le plaisir, voici un détail du cartouche: