vendredi 23 décembre 2011

lundi 5 décembre 2011

samedi 19 novembre 2011

Intschi-1 s'envoit en l'air !

Question: Que faire quand on a plus de place et qu'on doit attaquer un deuxième show box alors que le premier prends déjà toute la place devant la maquette ???




Plusieurs réponses possibles:

a) On construit pas le deuxième :-(

b) On l'envoie en pension du coté de Berne ;-)))

c) On utilise le volume au lieu de la surface... ???




Si, si, quand il n'y a plus de place au sol, faut penser en 3D !!!

C'est comme ça que je me suis mis a réinventer les palans pour suspendre Intschi-1 au plafond !!!



Du coup, ça fait un joli décord de fond et ça me permet de bosser sur ma maquette :-)



Pfff... Comme dirait Obelix, y sont fous ces helvètes ;-)))



Polmengo prend forme

mercredi 2 novembre 2011

mardi 25 octobre 2011

Intschi-1: La voie

Un peu de peinture "rouille" et un zest de ballast sur les rails (en cours de finition).
Les barrières de philipp sont collées dans leurs petits trous de 0.5mm patiemment percés sur le pont.
Et ma dernière acquisition qui sera aussi ma première loco digital si Philipp m'aide un peu :-)
Comme quoi... tout est possible ;-)))

jeudi 13 octobre 2011

Le showbox de Polmengo

ça y est, les showbox de Polmengo sont prêts.
3 heures de travail tout de même... une petite soirée ;-)

Ce showbox se termine par un double helicoidale permettant de repasser une seconde fois sur le segment, dans le même sens, mais un peu plus haut, comme dans la réalité :-)


Ce qui devrait donner quelque chose comme ça:


Et dans la réalité, c'est comme ça:

Bref, ça va être de toute beauté :-)


PS: Faut qu'on fasse le point sur ce qu'il reste à construire car les réserves de bois et de vis sont épuisées. Elles auront quand même durée 18 mois ;-)

lundi 10 octobre 2011

Les contrastes de l'automne

Ahhh les contrastes de l'automne quel bonheur :-)
Ici, quelques photos, près de La Sage, après les premières chutes de neige, le 9 Octobre.
J'hésite presque à sou-poudrer mes arbres les plus hauts avec un zeste de neige.
Pour rappel, la neige est tombée jusqu'à 600m d'altitude, ce jour là et mes arbres les plus haut sont à 700 m ;-)

Qu'en pensez vous ?




mercredi 28 septembre 2011

Intschi-1 / Arbres-5

Hello, les amis !

5ème version d'arbre! Si, si... mais cette fois avec l'aide de Françis, ça va beaucoup mieux (même sans Ovomaltine ;-)))

On a enlevé mes anciens boulots pas très crédible :-(
... et on a refait une petite centaine d'arbre en 6 heures !!! Zechium et poudre Polak.

Ahhh... c'est autre chose, pour sur :-)

J'ai voulu des teintes d'automne tardif, très colorées. Ce qui est amusant, c'est qu'en fonction de l'éclairage, c'est plutôt rouge-vert ou vert-jaune.

Va falloir sérieusement revoir le concept d'éclairage multiple...

Mais bon, c'est quand même vachement sympa ;-)))


Cette fois, on tient le bon bout. Reste plus que quelques semaines de boulot et le décor sera terminé... enfin presque ;-)

vendredi 23 septembre 2011

sapin amélioration!

Voici donc la dernière version d'un de nos sapins...
Selon Jean-Pierre(encore lui, heureusement), la mousse de forêt qu'il m'a donné va mieux pour nos sapins, et...en effet, je le trouve aussi. Je n'ai même pas floqué cette dernière, mais juste passé un voile d'aérographe en vert! Qu'en pensez-vous? Celui-ci mesure 10 mètres en réel, environ 6 cm en N.

Rodi-Fiesso - Intschi en vidéo

mardi 20 septembre 2011

sapins suite et fin

Sapins suite 2



Voilà maintenant quelques explications...J'ai commencé par le tronc, qui est en fait composé de deux cure-dents, mis ensemble en coupant respectivement chaque pointe pour chaque cure-dents. Ensuite, un petite perçage de 5 dixième de millimètre et le collage d'un clou sans tête a permis de les réunir, vous me suivez' Puis, j'ai percé plusieurs trous sur le tronc afin d'y glisser et coller plusieurs branches, faite de fil de fer très fin. J'ajoute la branche, de l'asparagus plumeux, trouvé en magasin de fleur, que j'ai passé à l'aérographe, coupée et collée. L'arbre représenté fait en N 10cm soit 16 mètres, et n'a de branches qu'en haut. maintenant, je vous ajoute une image sans adjonction de flocage, par rapport au premier, ainsi que l'asparagus
l'autre image

lundi 19 septembre 2011

arbres suite

Voici tout d abord, un arbre(sapin), selon la technique de mon ami Jean-Pierre Clot, puisqu'il en faudra sur plusieurs de nos segments...Ici un essai, mais allant dans le bon sens. Après ne restera à corriger que le nombre de branches, ainsi que leur positionnement.

Les trains roulent du Nord au Sud!

Le week-end des 17 et 18 septembre 2011 était un week-end de travail pour la joyeuse équipe des 4-saisons ! Il s’agissait d’avancer sur le projet du Gothard, quelques choix techniques à prendre, relier des segments et si possible rouler un peu.

Nous nous sommes donc retrouvés chez Philipp que je remercie au nom de tous pour l’accueil.

Pour bien commencer le week-end, Francis nous a mi le moral dans les chaussettes en nous présentant la surprise : Son segment Al Sasso presque terminé.


lundi 12 septembre 2011

Essai de freinage DCC

Trois petites vidéos sur des essais de freinage réalisés hier. Les trois essais ont été faits avec une Re 6/6 Kato, équipée d'un décodeur Lenz Silver mini+. La centrale utilisée est une Mobile Station de Minitrix (première version).

Le premier essai utilise un module de freinage bogobit classic. Il s'agit d'un système qui envoie dans un rail (le droit dans le sens de circulation) un courant continu inverse. La locomotive reconnaît ceci comme un ordre d'arrêt et ralentit selon la descélération programmée. Le bogobit classic comprend un relais et peut être commandé par n'importe quel système de bouton pression, ou un décodeur pour accessoires ou n'importe quel autre système qui donne une impulsion (exemple un reed). On voit dans la vidéo quand je redonne le vert: le courant DCC est rétablit et la loc accélère selon l'accélération programmée.

Au retour, je remets le module sur rouge: la locomotive passe la section sans s'arrêter, mais elle perd son éclairage (et toute autre fonction DCC) et accélère jusqu'à sa vitesse maximale:


La deuxième vidéo présente le même test du module bogobit mais avec une voiture KATO éclairée qui risquerait de faire un court-circuit entre le courant continu et le courant DCC. Le module bogobit fait son travail comme il doit: pas de court-circuit, même avec un arrêt de la voiture de part et d'autre de la zone de coupure! J'ai refait le test avec une deuxième locomotive (pas dans le film) hors zone d'arrêt pour vérifier que son fonctionnement n'est pas affecté: pas de problème.


Le module bogobit pour le freinage fonctionne donc bien: il évite les courts-circuits et permet de freiner et arrêter un train à un signal (bloc) avec freinage puis démarrage progressifs. En revanche, il y a le désavantage du freinage par courant continu inverse: on perd le contrôle sur toute les fonction DCC d'une locomotive sur la zone d'arrêt.

Dès lors, pour comparer, je montre quand même le comportement avec une zone de freinage système Lenz: 4 diodes, 3 en séries en parallèle avec une 4ème tête bêche créent une asymétrie du signal numérique. Les décodeurs qui reconnaissent ce signal (Lenz, CT, ESU à partir de la V4, zimo, Umelec, ...) ralentissent selon la descélération programmée. On voit dans la vidée que les lumières restent alumées: les fonctions DCC sont encore possibles et je peux même refaire partir le train dans le sens inverse: l'ABC ne ralentit et arrête le train qu'avec une asymétrie sur le rail droit dans le sens de marche:

vendredi 9 septembre 2011

Ponte Moesa I et II

Voilà la solution de la petite énigme: les deux ponts parallèles sur la Moesa près de Castione-Arbedo


Lors de la construction de la ligne en 1874, on a choisi de franchir la Moesa par un pont en poutrelles d'acier en trois ouvertures (deux piliers en maçonnerie dans la rivière). Longueur de l'ouvrage 85m (soit 53cm en N), ouverture principale de 32.53m. Un deuxième pont identique a été construit en 1896, lors du doublement de la voie. C'est un plan de ce deuxième pont que j'ai montré comme premier indice.

Avec l'augmentation du trafic, les ponts du Gothards ont rapidement dû être remplacés. Le premier de 1874 a été remplacé en 1939 par un pont métallique avec des parois pleines. La photo du deuxième indice montre une crocodile poussant le nouveau pont en place.

Le troisième indice est un extrait de plan de la nouvelle situation. On a donc eu côte à côte un pont en poutrelles d'acier et un pont en acier avec parois pleines. C'est cette situation intéressante que j'ai choisi de reproduire.

La suite de l'histoire de ces ponts est plus récente: 1996, le pont de 1896 a été remplacé par un ouvrage en béton. En revanche le pont de 1939 est actuellement toujours en place.

L'extrait de carte ci-dessus montre la situation avec l'embouchure de la Moesa dans le Tessin. Le rectangle rouge correspond à un segment en N de 120cm par 40cm. Donc sans compression, ça pourrait jouer... En trichant un peu, on pourrait peut-être aussi reproduire le pont pour piétons qui se situe à l'est de l'indication 243... et savez-vous ce qui passait sur ce pont jusqu'en 1972?

Alors, qu'en pensez-vous?

Segment 2, indice 3

3ème et dernier indice:

Segment 2, indice 2

Deuxième indice:

jeudi 8 septembre 2011

Segment 2, indice 1

Je suis bien évidemment trop impatient de vous présenter le projet de mon 2ème segment... ah oui, je ne vous ai pas encore dit? Le Ponte di Mezzo à la sortie des gorges de Dazio Grande, j'ai décidé de l'abandonner: trop de rochers.

Alors nouvelle idée? Voici le permier indice:

mercredi 31 août 2011

La livré Swiss-Express est apparu en 1972, il est donc possible qu'il soit passé sur le pont du zraggental lorsqu'il était encore métallique ?

Si quelqu'un connait la date exacte de sa transformation en béton, n'hésitez pas à la communiquer :-)



lundi 29 août 2011

Rivières

Les deux rivières du module Intschi-1 sont terminées… Enfin, pour ce qui est des cailloux et de la résine. Je suis sur que mes amis du projet y ajouterons quelques finitions ;-)

Plus de détail ici.

mardi 23 août 2011

Reed, sinon rien...

J'ai investit un peu de temps pour notre problème de bloc et fait pas mal de recherches sur internet, posé des questions sur des forums ainsi qu'à diverses personnes. Ma conclusion: si on veut faire simple et répondre à notre besoin, le mieux reste le reed avec un aimant à l'arrière du train.... Je vous explique ça ci-dessous et vous en reparlerai lors de notre prochaine réunion.

Premièrement, nous devons séparer notre problème en deux: d'une part, nous avons une section d'arrêt et d'autre part un système de détection.

La section d'arrêt/freinage:
Nous en avons déjà discuté à plusieurs reprises et en digital, il y a toujours le problème qu'aucun système n'est universel, sauf la coupure de courant (arrêt analogique). Le deuxième plus universel est le système de freinage par courant continu pour lequel j'ai commandé un petit module et dont je vous ferai une démonstration (coût de l'objet en kit, moins de 20€ y compris le relais qui commande le signal). Pour moi, les deux solutions sont applicables dans notre cas et relativement simples.

La détection:
Il existe de nombreux détecteur de passage par IR. C'est très facile et flexible à mettre en place, même si les systèmes terminés et prêts à mettre en place avec suffisamment de puissance pour commander 2 relais simultanément sont tout de suite relativement chers (35€).

Le problème est que nous devons impérativement détecter la fin du train, ou du moins ne détecter qu'une seule fois le passage du train (je ne parle pas de micro-rebonds, mais bien d'une longue période). En effet, imaginons un long train de marchandises: tant qu'il passe dans la barrière, celle-ci met au rouge le signal à peine passé (ce qui est correct) et au vert le précédent. Si derrière ce long train de marchandises il y a un court train régional, celui-ci aura fini de passer son signal et sa barrière lumineuse avant que le long train de marchandises n'ait fini de passer la sienne: son signal va être remis au vert par le train de marchandises... si derrière vient un train plus rapide, on a 2 trains dans le bloc.

Pour pallier à ce problème avec nos barrières IR, 2 solutions:

  1. mettre la barrière IR suffisamment loin du signal. Toutefois, ceci ne garantit pas que ça marche dans tous les cas! (avec un train vraiment long et lent on risque le même problème).
  2. joindre à la barrière IR une petite électronique qui ne donne le signal vert au bloc précédent qu'au moment où tout le train a passé.
  3. mettre une minuterie avant que le signal ne soit déclenché
Solution 1 n'est pas possible sans rendre le câblage compliqué, puisque nos segments sont relativement courts et que la barrière devrait alors se trouver sur le segment suivant.

Solution 2: je n'ai rien trouvé sur internet qui soit finit terminé et personne n'a pu me donner une solution terminée (à part me parler de pic et d'AVR tiny qui sont pour moi comme du chinois).

Solution 3: c'est encore une électronique de plus, avec un coût et qui ne garantit pas la sécurité: quelle durée mettre pour la minuterie pour ne pas trop ralentir le jeu (faut-il qu'un train attende 1 minute au signal?) et toutefois assurer le passage des trains les plus longs et lents (quelle longueur maximale pour un train, combien de temps a-t-il droit pour passer au signal)

En revanche, partout où j'ai exposé le problème (un bloc simple, pas de détection de consommation ou de position, etc...) il y a toujours eu invariablement la même proposition: pourquoi ne pas simplement mettre un reed et 1 aimant (1 seul) par train, si possible sous le dernier wagon. Unanimement, tout le monde présente ça comme la solution:
  1. la plus simple
  2. la moins chère
  3. la plus fiable
  4. la plus compatible avec un système modulaire
Je suis entièrement d'accord avec cet avis.

Et je l'appuie, sachant que le reed ne doit pas forcément être dans une partie visible, il n'a pas besoin d'être pris dans le ballast (donc un risque de moins). Tant sur les 4 saisons que sur sNs, je n'ai personnellement jamais eu de problèmes avec mes reed.

Donc, à moins que quelqu'un nous présente une solution de barrière IR qui n'ait pas les désavantages annoncés ci-dessus, je suis à fonds et définitivement pour un reed et rien d'autre.

Merci aux internautes de nous aider!

mercredi 10 août 2011

Biaschina: le torrent

A l'instar d'Eric, j'ai aussi fait jaillir l'eau dans mon torrent. Elle est faite de plusieurs couches de medium acrylique en gel ainsi que d'une pâte spéciale effets d'eau de Bush. Une des couches du medium contient un peu de peinture bleue pour donner quelques reflets et entre 2 couches j'ai appliqué quelques touches de blanc en dry brushing aux endroits où l'on doit voir de l'écume:




vendredi 5 août 2011

Arbres à la Biaschina - chapitre premier

Premier essai d'arbres pour la Biaschina:

Ils sont faits avec des branches de thym et recouverts de flocage sur filet. Celui de derrière avec du silflor de Heki et celui de devant avec un produit équivalent de Woodland Scenic. Le Woodland est horriblement pétant! Il faudra l'assombrir un peu à l'aérographe... ou ne l'utiliser que parcimonieusement comme arbre ponctuel pour attirer le regard dans la forêt.


Sinon, je trouve l'allure pas mal et la structure assez légère pour qu'on voie à travers. Qu'en pensez-vous?

Avant de me prendre en revers la remarque faite à Eric: je n'ai pas encore fait un sol de forêt :-)

Et une autre vue plus large qui montre les proportions: j'ai compressé (c'était nécessaire). N'est-ce pas Francis?


Finalement pas si pétant que ça l'orange Woodland Scenic: il est moins lumineux que la livrée C1 des Bm RIC.

dimanche 31 juillet 2011

2ème mort des 4 saisons

Grande décision, ce matin: je trouve une personne aimant, comme moi les oiseaux, et décide de me séparer des miens(11 becs droits divers). Un peu nostalgique, je suis sûr néanmoins qu'ils finiront leurs vies, dans de meilleures conditions que chez moi. Le rapport avec les 4 saisons? les images parlent d'elles même...














Seul hic, je n'ai retrouvé ni le pont de Christophe, ni la gare d’Éric, ni le dépôt de Philippe, encore moins le tunnel de Francis...A plus

jeudi 28 juillet 2011

Le torrent d'Intschialpbach

Et voilà, le torrent d'Intschialpbach est coulé dans la résine.
Au vue des différentes inclinaisons de cette gorge, il m'a fallu une bonne dizaine de coulées pour résussir à en recouvrir l'intégralité.
Mais bon, le résultat n'est pas trop mal :-)



Sa construction intégrale est bien évidement à suivre sur le site www.ericlesuisse.e-monsite.com


A tout bientôt !


lundi 27 juin 2011

Petit pont routier

Hello tout le monde :-)

C'est vrai que le beau temps donne envie de folâtrer dehors plutôt que de travailler sur une maquette de train, mais bon, de temps en temps, il faut ce qu'il faut ;-)

Bref, j'en ai profité pour poser mon petit pont routier et terminer les rochers de la gorge. La peinture est encore en cours de séchage...

Avec le camion du Faller Car System relooké par Françis ;-)


Sur la lancé, j'ai attaqué (sauvagement ;-) le torrent.
Première étape, petit caillou et couleur bleu-gris glacier... enfin... presque ;-)

A la prochaine, après coulage de la résine...