lundi 29 avril 2019

Week-end de conception...

Concevoir c'est créer, et pour être créatif, il faut avant tout se mettre dans une atmosphère propice à la création...



Le week-end peut démarrer... nous ne sommes que trois, mais serons efficace

Petite mise en bouche




Une grillade le vendredi soir, accompagnée de vin comme il se doit, et pour finir, le whisky du capitaine Haddock, du Loch Lomond (en fait pas vraiment, du Inchmoan de la distillerie Loch Lomond, mais on ne va pas chipoter)...


La suprise de la soirée:



Et le lendemain matin, quand enfin la machine veut bien redémarrer...

Il faut penser...

... étudier ...

... dessiner ...

... et câbler.


Test du principe du bloc:










OK, ça marche !


En même temps, nous voulions faire quelque chose de simple, non? Le câblage du truc, là, ça paraît pas si simple... Donc l'idée de génie: simplifier le câblage. A chaque interface, il ne doit y avoir que deux prises à brancher: un feeder à 6 pôles (courant traction, courant freinage, courant pour le bloc) et une SUB-D 9 pôles, avec un câblage variable en fonction  des besoins... Non, mais c'est simple je vous dit. Il y en a juste un qui va devoir planifier le câblage du tout...


Ah, et les interfaces. Je vous ai déjà parlé des interfaces? Non? si.... vous vous souvenez du plus petit module du monde? Il avait grandi et reçu deux hélicoïdales, puis avait été réduit... Quant aux autres interfaces, on les avait toutes applaties et allongées à 1m20 1m50... (oui, on s'est trompé). Eh bien, pour que les trains soient plus visibles, non seulement nous mettons les blocs en partie visible, mais nous raccourcissons les interfaces à une longueur de... euh... ben ... entre 40 et 80 cm?


Bref, chacun rentre chez lui avec du travail:



Aucun commentaire:

Publier un commentaire